La Franc-Maçonnerie

En quelques mots

Qu’est-ce que
la Franc-maçonnerie

  • Une alliance d’hommes libres
  • Une voie de formation à la vie
  • Un enseignement de conduite morale
  • Une fraternité
  • Une approche de la modernité
  • Une démarche spirituelle
  • Une société structurée
  • Une démarche structurée

La FM est une fraternité d’hommes libres désireux de progresser sur le chemin de la vie et qui acceptent de travailler pour s’améliorer. C’est une méthode de développement personnel qui mène à la tolérance et à la philanthropie.

C’est un concentré de savoir millénaire qui par des outils symboliques et mentaux augmente notre force intérieure, notre mode de pensée et notre sociabilité. Ses moyens sont les rites et les rituels ainsi que le symbolisme et une longue Tradition.

C’est un havre de paix dans notre société trépidante. Elle est apolitique, non religieuse et non dogmatique et n’a aucun rapport avec les sectes. Comme elle est basée sur nos idéaux et l’expérience d’un vécu, son secret est naturellement  intransmissible.

…Mais aussi : https://freimaurerei.ch/fr/ce-quest-la-franc-maconnerie/

Ce que la Franc-maçonnerie n’est pas

Elle n’est pas une secte, car elle n’a pas de gourou, ni de dogmes. Elle incite à une réflexion personnelle à l’aide d’outils symboliques et de rituels. Elle ne vise pas à isoler le membre de son entourage. Il est difficile d’entrer en maçonnerie, mais il est facile d’en sortir.

Elle n’est pas une religion, car elle les respecte toutes et laisse aux membres la liberté de croyance.

Elle n’est pas un club de services, car bien qu’elle pratique la bienfaisance, ce n’est pas son but premier qui est le travail sur soi, le travail initiatique.

Elle n’est pas une briseuse de famille, car elle invite en premier lieu à l’amour pour la famille, la patrie et nos semblables.

Elle n’est pas une mafia qui cherche le pouvoir et l’influence sur le monde , elle vise avant tout à l’épanouissement de sa propre personne.

Elle n’est pas sexiste et si, dans notre obédience, nous avons choisi de travailler entre hommes, ce n’est que pour mieux se concentrer sur nos travaux. La maçonnerie féminine et la maçonnerie mixte existent et partagent avec nous les mêmes idéaux. La maçonnerie est universelle.

Elle n’est pas desuète, car bien qu’elle fasse appel à des décors vestimentaires, des rituels et des symboles anciens, cela fait partie de la méthode de développement personnel.

 

Il faut la vivre pour la comprendre

Ce que la Franc-maçonnerie n’est pas

 

Elle n’est pas une secte, car elle n’a pas de gourou, ni de dogmes. Elle incite à une réflexion personnelle à l’aide d’outils symboliques et de rituels. Elle ne vise pas à isoler le membre de son entourage.Il est difficile d’entrer en maçonnerie, mais il est facile d’en sortir.

Elle n’est pas une religion, car elle les respecte toutes et laisse aux membres la liberté de croyance.

Elle n’est pas un club de services, car bien qu’elle pratique la bienfaisance, ce n’est pas son but premier qui est le travail sur soi, le travail initiatique.

Elle n’est pas une briseuse de famille, car elle invite en premier lieu à l’amour pour la famille, en second à la patrie et enfin pour les autres.

Elle n’est pas une mafia qui cherche le pouvoir et l’influence sur le monde (bien que certains maçons puissent donner cette image et ternissent notre réputation), car elle vise avant tout à l’épanouissement de sa propre personne.

Elle n’est pas sexiste et si, dans notre obédience, nous avons choisi de travailler entre hommes, ce n’est que pour mieux se concentrer sur nos travaux. La maçonnerie féminine et mixte existe et partage avec nous les mêmes idéaux. La maçonnerie est universelle.

Elle n’est pas desuète, car bien qu’elle fasse appel à des accoutrements particuliers, des rituels et des symboles anciens, cela fait partie de la méthode de développement personnel. Il faut le vivre pour le comprendre.

 

Il faut la vivre pour la comprendre.

Un besoin

Une question ?

Vous avez encore des questions ? Prenez contact avec nous.